Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Guide d'orientation
Sam 14 Jan - 14:22 par Sychriscar

» Les problématiques du commerce et de l’hébergement des animaux aquatiques
Sam 14 Jan - 11:34 par Sychriscar

» A propos du forum, par Sychriscar
Sam 14 Jan - 10:25 par Sychriscar

» L'équipe du forum
Sam 14 Jan - 10:20 par Sychriscar

» Les conseils donnés sur ce forum
Sam 14 Jan - 9:40 par Sychriscar

» Charte du forum
Sam 14 Jan - 9:02 par Sychriscar

» CHARTE DU FORUM
Jeu 1 Sep - 17:02 par Sychriscar

» Votre 1er sujet
Mer 10 Aoû - 23:35 par Sychriscar

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 8 le Mar 14 Mar - 23:29
Statistiques
Nous avons 1 membre enregistré
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sychriscar

Nos membres ont posté un total de 8 messages dans 8 sujets

Les problématiques du commerce et de l’hébergement des animaux aquatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les problématiques du commerce et de l’hébergement des animaux aquatiques

Message par Sychriscar le Sam 14 Jan - 11:34

Les problématiques du commerce
et de l’hébergement des animaux aquatiques

Le forum BDEA, la chaîne YouTube Les vidéos de Sychriscar, ainsi que tous les réseaux associés, informent sur l’oppression des autres animaux et comment la combattre. Leur considération est indissociable de la reconnaissance de la sentience. Les êtres sentients sont des individus subjectivement conscients, pouvant ressentir la douleur, le plaisir et diverses émotions. Ce qui leur arrive leur importe, ils ont des intérêts à ne pas souffrir et à vivre (libres et au mieux possible).

Pour en savoir plus :
* La charte du forum
* Les conseils donnés sur ce forum
* L’administratrice

Les animaux aquatiques n’ont pas demandé à vivre enfermés en aquarium
Par habitude ou envie, nous justifions l’enfermement en aquarium en niant la sentience des individus que nous hébergeons. Ces animaux éprouvent des sensations, des émotions et cherchent à vivre leur vie du mieux possible. Ils n’ont jamais demandé et ne demandent pas à ce que d’autres espèces se servent de leur vie ou de leur corps, que ce soit en les tuant ou les entravant, ils veulent vivre et libres. Nous leur imposons la captivité et nous la justifions grâce à notre seul notre point de vue comme référence. C’est injuste, et il n’y aucune raison de le tolérer ou de continuer dans cette voie.

Le commerce des êtres sentients n’est pas tolérable
Les êtres sentients méritent le respect de leurs droits fondamentaux de part leur simple existence. Ils n’existent pas par rapport à nous et rien ne justifie de les considérer comme des marchandises, des choses ou des biens, ils n'ont pas à être achetés ni vendus. On ne fait pas commerce d’une vie, que ce soit en animalerie ou via des particuliers.

Acheter des animaux créé du consentement à la domestication, à l’élevage et au commerce de leurs vies, cela créé donc un cercle vicieux. On entend souvent que ce n’est « pas si grave » voire « acceptable dans de bonnes conditions ». Sauf qu’acheter les animaux, c'est considérer que leurs vies auraient une valeur marchande. C'est nier l'existence de leurs intérêts à vivre pour eux-mêmes. C'est sous-entendre qu'ils nous appartiennent et c'est encourager un système injuste à perdurer.

Ce n’est pas parce qu’une action est légale dans une société qu’elle est normale, juste ou morale. Refuser d'acheter un animal (en animalerie, en élevage, à des particuliers) doit devenir un réflexe et une base morale.

En France aujourd'hui, les animaux ne sont pas différenciés des objets, la mention « d’êtres sensibles » ou « doués de sensibilité » dans le code civil ou le code rural ne permet pas de considérer comme des individus avec ce que cela suppose. Ils restent des biens meubles appartenant à leur propriétaire, ils restent des choses pouvant faire l’objet d’un contrat. Les animaux domestiques ou d'élevage appartiennent à un humain, ils ne peuvent pas disposer d'eux-mêmes. Les animaux sauvages n'appartiennent à personne en particulier mais restent dépendants de ce que veulent ou font les humains, les animaux sauvages n'ont pas la possibilité de disposer de leur propre vie.

Mais si il ne faut pas mettre de poissons dans un aquarium, que faire de ceux déjà chez moi ?
Leur apporter une vie captive la plus décente possible envisageable. L’humilité est indispensable. Faites un point global sur votre installation (le forum peut vous y aider) et tentez de proposer aux animaux un lieu de vie le plus correct pour eux. Évidemment, cela ne remplacera jamais le milieu naturel, mais la plupart ne pouvant pas y retourner ils restent condamnés à vivre et à mourir en captivité uniquement parce que nous le voulons, il est donc de notre devoir de leur offrir une vie captive la moins pire possible. Pour cela, il vous faut connaître leurs attentes et y accéder au maximum.

Chaque situation est unique mais la priorité est envers les animaux et non nos envies ou désirs. Il faut construire et entretenir un aquarium équilibré, où les cohabitations devront être judicieuses, les mœurs respectées ainsi que tous les besoins des animaux.

Mais attention, si la situation est inadéquate pour eux :
* soit vous pouvez vous réadapter (aquariums supplémentaires, améliorer les conditions, etc.),
* soit il faudra trouver des personnes pouvant accueillir décemment les animaux.

Rien ne justifie de laisser des animaux dans des conditions inadaptées, il y a toujours un risque de stress ou de mort et c’est intolérable de ne pas le prendre en compte. Un aquarium est d’office un enfermement non éthique et ce ne sera jamais le milieu naturel, mais ça ne justifie pas des conditions captives bancales. Déterminer ce qu’est une captivité ‘décente’ reste évidemment arbitraire et la captivité n’étant par définition non éthique, c’est ambigu. Le forum peut vous guider pour temporiser ces problématiques. Il est fondamental de ne pas partir du principe que « ça ira comme ça ». Si améliorer les conditions ou acquérir un ou d’autres aquariums n’est pas possible pour vous (peu importe les raisons), il est de votre devoir de trouver une personne qui pourra le faire.

La notion de famille d’accueil est rarement envisageable pour les animaux aquatiques car le transport, l'acclimatation et les changements d’environnement et de qualité d'eau provoquent du stress fragilisant pour les poissons.

Mais à vous lire, si on ne met plus les poissons en aquarium, alors il faudrait tous les relâcher?
Arrow Selon la loi française, il est strictement interdit de relâcher des animaux dans la nature ou d’en prélever pour les garder chez soi. Quoi qu’il en soit, par respect des droits fondamentaux des êtres sentients, il ne faut pas l’arracher à son milieu naturel ni y déposer un animal domestiqué captif (qui a peu de chances de survivre et qui si c’est le cas, peut déséquilibrer un écosystème).

L’oppression des animaux nous permet via l’élevage et la sélection de supprimer leur indépendance, leur intégrité et leur volonté. Les poissons (et les autres animaux aquatiques) ne sont pas là par hasard ou parce qu’ils le veulent.

Par l’élevage, nous sélectionnons des individus pour faire du profit, nous les transformons selon nos envies, les rendant dépendants de nous et inaptes à vivre dans leur milieu d’origine (modification des nageoires, couleurs, forme du corps, fragilisation due à la consanguinité, etc.).

La capture et la pêche causent un stress immense et de la douleur aux poissons. On les sort régulièrement de l’eau alors qu’ils y respirent et souffrent et stressent du contact à l’air libre. On les arrache à leur vie, on les sépare de leur famille et congénères. Puis on les transportent, souvent plusieurs fois, souvent sur des milliers de kilomètres. Durant ce transport et les différentes étapes, ils voient des individus tomber malade et mourir. On leur fait subir des quarantaines « pour leur bien », des changements d’environnements incessants, sans aucune garantie de s’en sortir. Il faudrait d’ailleurs définir « s’en sortir ».

La plupart des individus sont dépendants de nous pour leur survie, les relâcher est devenu impossible pour énormément d’individus.

Nous déconseillons de chercher à recueillir absolument des poissons
En effet, considérant les poissons (et tous les animaux) comme des êtres vivants sentients et n'ayant pas choisi cette vie captive, les chercher pour les faire vivre chez soi est rarement altruiste et souvent personnel, ce qui est injuste. L'hébergement, la maintenance en captivité n’est jamais adaptée.

Très exceptionnellement, et avec beaucoup d’humilité, elle peut à la rigueur aider des individus ne pouvant être relâchés, mais on ne peut décemment pas parler de bonheur ou de vie épanouie. Placer des animaux en aquarium n’est pas nécessaire, judicieux ou à encourager. Aucun animal n’a à être placé en captivité ou à ce qu’on trouve cela correct.

Car il faut prendre en compte tout le contexte que suppose la domestication et l’élevage. Les conséquences négatives engendrées par cette situation ne sont pas un hasard ou dues à des personnes malveillantes ou mal informées. C’est le principe même de l’animal dit de « compagnie » qui les blesse et les tue, situation venant elle-même de l’objectivation des animaux issue de leur oppression. Or banaliser, excuser et encourager les gens à placer des animaux en aquarium ne sauve aucune vie, aucun individu sentient n’y gagne quoi que ce soit étant donné la réalité matérielle de ce qu’est un aquarium dans les faits et historiquement.

Reconnaître la réalité de l'aquarium, reconnaître qu’il est un enfermement qu'on impose aux animaux aquatiques est la première étape vers une prise de conscience qu'ils sont des individus à part entière méritant d’office le respect et de ne pas être enfermés, entravés, tués ou dérangés. Aucune forme d’exploitation de la vie ou du corps des animaux n’est tolérable. Les compromis que l’on cherche ne sont jamais pour les animaux.

Il faut déconstruire l’idée qu’un aquarium = y placer des animaux.
Il faut déconstruire l’envie d’avoir et de vivre avec des animaux.

Sychriscar
Admin

Messages : 8
Date d'inscription : 10/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://maperspective.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum